Le pain de mie grignote du terrain | Europain
24 septembre 2019

Le pain de mie grignote du terrain

Après avoir été détrôné par le burger en 2017, le traditionnel jambon-beurre est attaqué de toutes parts sur le front du snacking. Au tour du pain de mie de sortir les griffes.

Dans les années 1950, l’industriel Pasquier se lance à la conquête d’un nouveau marché : celui du pain de mie, encore méconnu en France mais très apprécié aux États-Unis. En 2016, il représentait 7 à 8% des ventes, selon la Fédération des entrepreneurs de boulangerie. Plutôt vendu en supermarché, le pain de mie peut-il être un produit star de boulangerie ? À Paris, c’est le credo de Carré Pain de Mie, qui le met à l’honneur sous toutes ses formes : en miche, tartine, croque-monsieur, sandwiches.

Autre casse-croûte en vogue : le grilled cheese, sandwich chaud composé de pain de mie, de beurre et de fromage. Consommé par les soldats américains pendant la Seconde Guerre mondiale, il est une vedette outre-Atlantique et commence à se démarquer en France. The Grilled Cheese Factory (Paris IV) et La Parenthèse Grilled Cheese (Paris IX) le décline sous des dizaines de recettes. Le katsu sando, classique de la street food japonaise dont la base est constituée de « shokupan », du pain de mie nippon, et de côtelettes de porc grillées. Aki Café propose plusieurs recettes, certains restaurants en ont même fait leur spécialité, comme Sando Club ou Abri.

 

Partager cette page :

© 2019 tous droits réservés.   Mentions légales